Galerie d'images #1

Nous essaierons de présenter iciquelques fabricants d'outils du Québec. Nous verrons d'abord le premier fabricant reconnu Jean-Baptiste Desforges. Puis ce sera Sem Dalpé et A. Monty ces deux derniers font partie du groupe de Roxton Pond, Qc, qui est détaillé à la galerie 7. Ensuite nous verrons ceux de la région même de Québec, les deux frères Cantin et V.A. Emond.. Enfin nous verrons les fabricants de Montréal, les Wallace et les Dawson.
(Cliquer sur l'image pour obtenir une plus grande version)

Le premier manufacturier reconnu dans la province de Québec est Jean-Baptiste Desforges. Robert Westley qui a fait les recherches sur ce fabricant signale sa présence à St-Hilaire en 1790. Il aurait fait ses varlopes à cet endroit jusqu'en 1813, date où il a fait faillite. À ce moment il y avait dans son atelier 6 établis de fabrication, un gros lot d'outils et aussi beaucoup de bois pour en faire. Il déménagea par la suite à Montréal où il aurait continué de fabriquer jusqu'à 1830.

 

 Parmi les outils de rabotage du menuisier-ébéniste, les plus utiles, après le rabot, le riflard et la varlope, il y avait certainement les mouchettes et les ronds (hollows and rounds). Avec ces moulurières l'artisan pouvait exécuter presque toutes les moulures qu'il désirait. Si on retrouve souvent des paires, c'est rare qu'on puisse collectionner une série complète. Nous présentons ici cette série fabriquée vers 1880 par Sem Dalpe de Roxton Pond, Québec . Les numéros varient en nombres pairs de 2 à 24.

 

  C'est un collectionneur émérite, M. Arthur Lemay, de la région de Montréal, qui les a protégées de l'oubli. Il est décédé le 23 mars 1986. Par la suite son fils a accepté de me céder ces beaux outils. Cette série avait été conservée avec soin, et seule la moulurière qu'on voit sur sur le dessus, a son coin écorché.

S.V.P. Voir galerie 2 pour une grosse moulurière à corniche fait par Dalpe.

 

Adélard Monty qui avait acquis la fabrique de son frère Arthur avait publié un catalogue à l'image de ceux de ses prédécesseurs Sem Dalpé et de son frère. Puis plus tard il en publia un digne des plus grandes fabriques de France comme le le catalogue d'outils montés de G. Renouard, Paris-Bastille.

S.V.P. Voir galerie 2 pour 2 magnifiques bouvets à approfondir de Monty.

 
Dans la ville de Québec Vital Alfred Emond opéra sa fabrique de varlopes depuis environ 1870 jusqu'au début du 20e siècle. Il disait avec fierté qu'il opérait une usine où les outils étaient mus à la vapeur.

Voici  un bouvet à approfondir qu'il a fabriqué. Cet outil est indiqué à son catalogue de 1889. Les vis de bois, servant à l'ajustement du guide longitudinal, ont un diamètre légèrement supérieur à ceux des compétiteurs. On note aussi que les écrous de bois ont une forme assez simple et que les contre-écrous sont simplement cylindriques. On retrouve sur cet outil quelques "défauts" d'usure qui ne plaisent guère à un collectionneur. Le coin supérieur du coin est éraflé, il y a un peu d'échancrures dans les filets des vis et le bout de la poignée a subit l'outrage du temps.

 

La ville de Québec, en plus de la fabrique décrite ci-haut, avait aussi deux autres fabricants: les frères Édouard et Léon Cantin.

E. CANTAIN était la première marque d'Édouard qui, selon Robert Westley, aurait opéré de 1850 à 1875. Cette première marque, à cause de son orthographe erronée, est assez rare et fait des outils qui en sont dotés, des trouvailles de choix.

 Peu après Édouard Cantin adoptait la marque suivante: E. CANTIN

 
Léon Cantin aurait fabriqué de 1850 à 1890. Il opérait lui aussi à Québec et souvent à proximité de son frère Édouard.  Sa marque L. CANTIN ressemble beaucoup à celles de son frère. Les Cantin faisaient de belles grosses moulurières complexes.
John Dawson a fabriqué des varlopes de 1851 à 1877. Ses outils sont bien faits et très soignés, il a fait son apprentissage avec Wallace. Il a eu deux marques comme montrées à la figure.
Alexander Wallace fabriquait des outils en 1843 et continua jusqu'en 1854, date de sa mort. La succession opéra la fabrique jusque vers 1885.

Le lecteur est prié de consulté l'ouvrage écrit par M. Robert Westlet et publié par le MacLachlan Woodworking Museum pour plus de renseignements sur les outils canadiens.